Chevron Immobilier     01 40 55 00 55

Achat immobilier en viager : comment ça fonctionne ? - Chevron Immobilier

Achat immobilier en viager : comment ça marche ?

L'achat en viager peut devenir un investissement immobilier intéressant, à condition de prendre quelques précautions. Explication avec Chevron Immobilier, votre agence immobilière à Paris 17.

L’achat en viager, qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit pour l'acheteur (ou débirentier) d'accéder à la propriété en contrepartie d'un capital initial appelé le bouquet et d'une rente mensuelle à vie, versés au vendeur (ou crédirentier).

Cette alternative d'achat immobilier ressemble à un placement d'épargne, permettant à l'acheteur d'accéder à la propriété à moindre coût. Cette transaction immobilière permet au vendeur, qui est généralement une personne âgée, de recevoir un complément de revenus pour continuer à vivre décemment.

La livraison du bien ne se fait qu'après le décès du crédirentier, sauf si ce dernier décide de libérer le logement.

Achat en viager : les conditions

Toute personne juridiquement capable peut procéder à l'achat ou à la vente d'un bien immobilier en viager, à condition que le décès du crédirentier ne soit pas prévisible.

  • Si l'acheteur sait que le vendeur est atteint d'une maladie grave, le contrat sera annulé.
  • Si le crédirentier décède 20 jours après la signature de l'acte de vente, l'opération ne sera pas valable.

Ce sont les héritiers du crédirentier qui peuvent prétendre à l’annulation de la vente, devant le tribunal de grande instance.

Le prix d'achat en viager

Le prix du logement est fixé librement par les deux parties, le crédirentier et le débirentier, sans pouvoir dépasser :

  • La valeur vénale, c'est-à-dire l'estimation du bien immobilier dans une région donnée.
  • La valeur du bien : déterminée en fonction de l'espérance de vie du crédirentier (des barèmes prédéterminés sont utilisés dans le calcul de la valeur du logement et peuvent être consultés auprès d'une compagnie d'assurance ou d'un notaire).

La rente viagère

Au moment de la signature du contrat, l'acheteur verse au comptant un capital initial, appelé le bouquet, qui sera déduit du prix de la rente. Ainsi, plus la somme initialement versée est importante, moins la rente est élevée.

Pour garantir le paiement régulier des mensualités, une clause résolutoire peut être mentionnée dans le contrat de vente. Cette clause autorise le crédirentier de récupérer son logement lorsque les rentes ne sont pas versées par le débirentier.

Le prix de la rente peut également faire l'objet d'une révision, en cas de publication d'un indice par l'institut national de la statistique et des études économiques.