Chevron Immobilier     01 40 55 00 55

Prêts immobilier : comment en faire baisser le coût

Immobilier : comment optimiser au mieux son prêt ?

Les banques sont devenues à la fois gourmandes et sélectives dans l’octroi de leur prêt immobilier. Et s’il s’avère très difficile, pour les particuliers, de faire jouer la concurrence, il n’est tout de même pas impossible de faire baisser le coût d’un crédit immobilier.

Prêt immobilier : en faire baisser le coût est possible

Même si, l’on parle déjà d’une réelle baisse concernant les prêts immobilier, il est cependant pas impossible de réduire encore plus les charges de son crédit. Ceci est possible, si l’on suit ces quelques conseils.

Certes, l’on ne peut négocier avec sa banque, mais l’on peut faire baisser les frais annexes, on peut parvenir à faire baisser le taux effectif global.

Commencez par négocier les frais du dossier. Généralement, les frais de dossier, s’élèvent, dans presque toutes les banques à 1% du capital emprunté. Il est possible de les ramener vers les 300 euros pour un bon client.

Autre moyen de faire baisser le coût de son crédit : les assurances !

En effet, la souscription a une assurance décès, invalidité et/ou incapacité de travail est obligatoire pour l’obtention d’un crédit immobilier classique. Elle permet au banquier de s’assurer que ses mensualités seront versées même en cas de grave sinistre. On vous propose donc à chaque fois d’être assurés à 100%. Alors que, sachez-le, une simple assurance 50-50 voire 60-40 est amplement suffisante. Cela peut vous faire économiser plus de dix mille euros sur la durée de votre prêt, car, ne l’oubliez pas, une assurance peut vous couter presque 20% du coût global d’un prêt.

Et si vous venez de souscrire à un prêt immobilier, n’oubliez pas que grâce à la loi Hamon, vous bénéficiez d’un délai d’un pour faire jouer la concurrence. La seule condition est que la nouvelle assurance offre les mêmes garanties que la précédente.

Enfin, pour pouvoir bénéficier d’un crédit à coût réduit, vous pouvez négocier les pénalités de remboursement anticipé. En cas de revente du logement avant la fin du crédit, vous serez exposés à des frais de remboursement anticipé qui peuvent atteindre les 3% du capital restant dû. Mais, si vous réussissez à les négocier, vous pouvez les diminuer, voire les annuler.

Avec tous ses conseils et précisions, vous pouvez désormais avoir un crédit immobilier qui vous coûtera beaucoup moins cher que vous ne le pensiez. En plus, avec la baisse incroyable des taux d’intérêts, c’est vraiment le moment d’investir et de devenir propriétaire.